COMBO gagnant : Freeletics Running & Bodyweight

Alors j’ai (pas) testé pour vous le combo gagnant!

Je l’ai déjà dit, j’ai des petits problèmes de cheville qui m’empêchent de courir alors je suis assez limitée à ce propos.

MAIS! C’était trop bête de ne pas vous parler de ce combo gagnant dont tout le monde parle sur les réseaux sociaux.

Bodyweight

C’est la première application de Freeletics! Son principe: le Hiit (High intensy interval training), façon crossfit mais uniquement avec le poids du corps!

L’avantage de fonctionner avec le poids du corps, c’est qu’il vous suffit d’un sol propre et d’une barre de traction. DONC PAS DE SALLE, PAS D’ABONNEMENT A LA DITE SALLE, ET PAS D’APPAREILS! Mais ce n’est pas le seul avantage… Bodyweight, c’est un entrainement avec des mouvements fonctionnels, ce qui veut dire: on travaille des muscles dont on se sert!

Contrairement à la pratique de la musculation, on ne cherche pas à dessiner le corps muscle par muscle, on fait plutôt des exercices qui permettent de muscler tout le corps.

Private joke, ca évite de ressembler à ça:

Tu as oublié de faire les jambes peut être?

Donc des mouvements fonctionnels, qui font travailler tout le corps, tous les muscles, le rêve quand on démarre le sport. Pourquoi? Aaaah toi tu n’as pas commencé le sport alors! Imagine que tu fais 30 minutes à travailler juste une zone. Bon jusque là, rien. Mais imagine aussi que t’as tellement travaillé que t’as bien pété tes fibres musculaires, t’as un peu oublié de boire (ben oui quand on débute on y pense pas) et t’as pas été trop assidu sur l’aspect étirements. Le lendemain, tu peux plus rien faire! Les courbatures… Alors qu’un workout complet, tu bosses tout, donc tu mal partout, mais modérément!

La douleur des courbatures, un facteur de découragement

Non voilà, tu travailles partout, donc tu disperses les zones impactées par les courbatures, et donc tu n’es pas bloqué sur un mouvement en particulier. Je me rappelle une séance il y a quelques années où j’avais bossé les obliques sur plateforme vibrante, pas étirée et pas trop hydratée… Le lendemain j’avais la larme à l’oeil juste quand je toussais… Voilà qui m’avait calmée pour des mois!

Le Hiit, du fractionné intense

L’autre avantage de Freeletics, c’est qu’on bénéficie des effets Hiit, soit, travailler intensément sur une courte période. J’écrirai rapidement un article là-dessus pour revenir en détails. Mais en gros, si tu te donnes à fond sur une courte durée, tu stresses +++ ton organisme qui répond par une augmentation du beat cardiaque, qui t’aide à brûler plus de graisses, tes muscles subissent une grosse pression qui casse les fibres musculaires (ça a pas l’air cool comme ça, mais quand j’aurai écrit l’article sur comment se forme le muscle, tu comprendras que c’est cool!) et donc développe un maximum ton tonus musculaire. En somme: tu sèches vite, tu progresses vite, tu gagnes en endurance vite et surtout, comme la durée n’est pas longue, tu n’as pas le temps de te lasser de ce que tu es en train de faire, donc tu es concentré pour faire des mouvements propres. Oui, bien faire les mouvements c’est aussi une manière d’éviter de te faire mal.

Donc Freeletics Bodyweight c’est tout ça… Si tu prends le coach en plus, tu n’auras plus à te demander quoi faire comme exercices pour varier, et en plus tu feras des choses qui sont à ton niveau, encore une manière d’éviter la douleur et le découragement!

Running

Là encore, principe du Hiit avec les sprints et autres running de grandes allures. Donc tout bénéf!

Mais en prime, il y a l’aspect endurance et cardio. Oui j’ai mis ce mot en gras, parce que, si t’as lu cet article, tu sais que le cardio est ton meilleur ami pour une sèche efficace!

Et puis en plus, courir ça sert toujours… C’est une histoire d’instinct de survie..

Là encore, le coach, il est bien fait. Il te fait commencer tout doucement, alternant sprints et runs, pour que tu sois performant dans les deux.

Oui, je parle encore du coach…

Attends Axelle, tu veux qu’on paye pour le coach Bodyweight et pour le coach Running? T’as craqué?

Ben non justement, j’ai pas craqué! Quand tu payes pour l’un, tu as l’autre gratuitement automatiquement, sans faire de démarches, tu as juste à te connecter avec le même compte! Et tu gardes les mêmes suiveurs, tu gardes ton niveau, tout, tout!

Pourquoi pas l’un ou l’autre en fait?

Parce que si tu fais que du cardio (et que tu manges pas assez de protéines), tu vas trop sécher. Je m’explique: Le corps c’est une putain de feignasse, il tape d’abord dans les calories disponibles dans les muscles pour avoir l’énergie de fonctionner avant de taper dans la graisse. Donc si tu fais que du cardio, tu vas perdre tes muscles. L’intérêt ici c’est au contraire de se redessiner. Tu as vu le corps des marathoniens? Et des cyclistes? Tous les muscles qu’ils n’utilisent pas sont pas visibles… J’ai appelé un ami cycliste une fois pour m’aider à un déménagement, et j’ai vite compris.

Donc on associe le Bodyweight pour maintenir le muscle qui (je sais je spoil le prochain article…) se développe lorsqu’on casse sa fibre en cicatrisant, devant plus important pour qu’au prochain effort il ne casse pas.

Et faire que du bodyweight?

Là j’ai envie de dire, oui pourquoi pas, parce que Bodyweight donne des exercices qui stimulent le système cardiovasculaire. Juste tu auras une sèche lente.

Allez c’est tout pour aujourd’hui! Bon fit 2.0 les amis!

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :