[DiY] Mes patrons pour cover de Bujo, Faux-Dori et autres planner

Dans quelques semaines je vais commencer les ateliers Bujo Thérapie avec les jeunes de l’association l’Escale. L’idée est de leur donner des compétences sociales et personnelles de plannification, et d’y glisser des exercices émo-cognitifs pour les aider à régler leurs problèmes personnels.

Dans cette idée, j’ai commencé à préparer les patrons des covers, pour qu’ils aient un objet unique, qui leur convienne, facile à coudre.D’abord la structure.

Les textures:

  • In : Feutrine, pour sa solidité, facilité de lavage, facilité de couture
  • Out et pockets (les poches lattérales) : Similicuir ou toile épaisse (pourquoi pas du tissu d’ameublement de qualité)
  • Les décos (elles ne sont pas sur les croquis, mais il peut s’agir de biais, de poches externes, etc) : du tissu à motif avec des couleurs assorties aux In et Out

Les fermetures:

  • un élastique qui tient sur l’horizontale, un oeillet sur la reliure et l’élastique passe autour du planner sur la tranche des feuilles opposée au holding 
  • un élastique qui tient sur la verticale, légèrement décalé vers l’extérieur. Deux oeillets sur la quatrième de couverture, un en haut, un en bas.
  • Un élastique qui ferme comme l’habituel bouton pression. Deux oeillets sur la quatrième de couverture, sur le bord externe, l’élastique sort d’un premier oeillet, passe par un bouton ou un picot sur la première de couverture, et repasse dans le deuxième oeillet.

Pour les élastiques, le mieux c’est de mettre les noeuds entre la couche intérieure et la couche extérieure pour un maximum de propreté. Vous pouvez opter pour un autre mode de fermeture, mais n’oubliez pas que ca doit être flexible en cas que vous remplissiez de trop votre planner. Les élastiques coutent moins cher et sont aisément remplaçables en cas de problème.

Voici les croquis:

Pour les cover papier de Bujo, j’avais déjà testé le papier canson, et j’avais adoré le rendu! Voici celui que j’ai fait à ma soeur:

#bujo #bujojunkies #diy #brico

Une publication partagée par Axelle (@myrokaa.abbadie) le

La couverture est une plume découpée dans le carton canson avec un cuter de précision. J’y avais glissé une feuille blanc cassé pour décorer l’intérieur de la plume. Je replis les couvertures sur leur intérieur pour faire la pochette où y glisser le carnet et je couds avec un point fantaisie (merci ma machine!) avec du fil blanc pour donner un coté luxe. Finalement je couds la première et la quatrième de couverture ensemble selon l’épaisseur du carnet qu’elle voulait y mettre dedans.

J’avais beaucoup apprécié faire ça, et je pense le propose aux jeunes qui ne veulent pas de planner.

Je vais tenter aussi de faire une cover en tissu pour un rendu encore plus solide.

Je vous ferai sûrement des vidéos tuto, seule ou avec les jeunes (comme ça ils pourront aussi apprendre à monter de la vidéo).

Pour ceux-celles qui débutent en couture, commencez par coudre les poches latérales, puis à l’envers la couche intérieure à la couche extérieure. Comme ca vous aurez un bel arrondi sur les coins, et on ne verra pas les mauvaises coutures. Pour les perfectionnistes, faites une couture de finition partout autour.

Voilà, je mettrai les photos quand ils seront faits sur un autre poste, mais je ne m’engage pas sur une date, car ça dépendra de mes disponibilités et du bon vouloir des jeunes 🙂

Plannerement-votre 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :