Le déclic… Doucement mais sûrement

Comment ce blog? Pourquoi? Qui suis-je?

Parce que comme toutes les belles histoires, il y a un début.

80 kg je n’en pouvais plus!

J’ai 21 ans, je suis étudiante en psychologie. Voilà qui est intéressant quand on sait que je suis moi–même handicapée pour un syndrome de stress post traumatique au dernier degré. Si je vous dis tout ça, c’est parce que c’est ce qui a marqué ma rupture avec le sport. Atteinte de ce syndrome depuis mon enfance, j’ai enchainé les psychosomatisations avant qu’on ne comprenne que ces douleurs n’étaient que des leurres de mon cerveau… Hystérie de conversion? Non M’dame! Les somatisations sont courantes avec les SSPT. Toujours est-il que ces contractures musculaires m’amenaient à de fortes tendinites et bursites aux chevilles (petite), puis aux poignets, puis des douleurs lombaires, et je vous passe les meilleures. Donc interdite de sport depuis mes 10 ans… Je tiens tout de même un poids de forme entre 65 et 70 kg jusqu’à mes 19 ans, où on me diagnostique ce fameux SSPT et où on me prescrit des neuroleptiques nouvelle génération.

Les neuroleptiques, c’est magique!

2 mois de traitement, BIM! 10 kg. Je suis donc à 78 kg à ce moment là. 3 mois plus tard : cholestérol et glycémie limites, à jeun. Bon là, je supprime la plupart de mes petits plaisirs habituels, j’espace les fastfood… Je me maintiens ainsi pendant plus 9 mois entre 78 et 80 kg, mais mon cholesterol et ma glycémie ne baissent pas aux analyses de sang… Et à choisir entre ma vie avant les cachets et ma vie après, je ne réfléchis pas à deux fois…

Un peu geek, je cherche des applis

Comment se nourrir? Quelles sont les moyen 2.0 à ma disposition? À ce moment, je ne pense pas encore au sport, je fais un peu attention, grâce à Lifesum. Mais je ne perds toujours pas de poids! RDV avec ma psychiatre pour parler des médicaments. Syndrome métabolique. En gros, mon métabolisme agit plus vite, assimile plus vite, et stock plus vite les graisses grâce à mon super pancréas qui donne un max d’insuline! C’est assez courant avec les neuroleptiques, ma psychiatre ne s’alarme pas.

Des fibres, des fibres, des fibres.

Je vous passe l’inconfort intestinal que provoquent les cachets. Je me tourne vers des fibres et glucides plus sains (courgettes, haricots, tout ça). Et là, je gonfle! Je prends 2 kg et presque une taille de pantalon…

Ma rupture

Mes partiels en janvier, et la rupture aussi! Me revoilà sur le marché de la séduction, j’ai du déménager un peu loin de chez mes amis (ben oui handicapée, c’est pas un métier qui paye bien!), donc un peu coupée du monde en pleine pampa, et mes 83kg sur les fesses!

Le déclic

J’ai du temps, j’ai la rage, et une petite crise dissociative pointe le bout de son nez (merci SSPT)! Ni une, ni deux, hop: Je me remets sur Freeletics, cette fois je prends le coach, je mets dans Lifesum toutes les informations que j’ai enregistré ces derniers mois et le soir je marche une heure pour compléter tout ca….. Bon en réalité, ça s’est pas passé dans cet ordre. Y a eu une rencontre déclic, j’avais toutes les informations, j’avais la motivation, mais j’osais pas. Et j’ai parlé avec cette personne… « Sans mon sport, sans me défouler, j’ai envie de tout casser, je me sens vide. »

Je reprends: Je me remets à promener mon chien le soir pour braver la phobie sociale et la paranoïa, pendant un mois. Puis je réinstalle Freeletics pour voir si les exercices sont possibles avec ma condition physique lamentable. Finalement je me décide à prendre le coach. Et je réinstalle Lifesum, cette fois-ci j’y consigne toutes les instructions que j’ai chiné en terme de nutrition!

Résultats rapides

1 mois plus tard, 77 kg, 1 taille de pantalon en moins. J’ai littéralement dégonflé! Je peux remettre mon Sweat préféré, mon jogging ne me fait plus mal au ventre, et en plus je peux porter l’énooooorme paquet de croquettes de mon chien sans aucune aide! Parfait 😉

Je rejoins à ce moment les communautés Facebook et Instagram autour du fitness pour voir si quelqu’un avait fait comme moi (combo d’applications bien paramétrées selon mes besoins)… Et bien il y a une dame qui l’a fait, et qui a partagé son « astuce » (la même que la mienne) dans un fichier GoogleDoc sur un groupe Facebook….

J’avais les compétences, c’est ma formation d’origine

Faire un site web, c’était largement dans mes cordes, faire des tuto, aussi! La pédagogie, je m’en sors pas trop mal (enfin je crois?). Et écrire, c’est mon plaisir! Donc me voilà à créer Fit 2.0! Espérant pouvoir vous apporter en une fois tout ce que tous ces sites (tous aussi pertinents les uns que les autres) m’ont appris durant ces longs mois de réflexion!

De plus, je m’en sers un peu d’expérience, car j’y ai réservé une section Blogging, où je raconte mon parcours. J’espère que mon parcours sera une belle success story d’ici quelques mois!

Et vous? Votre déclic il est venu comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :